Aller au menu Aller au contenu

> La fédération > Actualités

Workshop à l'Essderc 2018

Publié le 6 juillet 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Le 3 Septembre, à l’occasion de l’ESSDERC 2018, le workshop organisé par l’Institut Sinano présentera à Dresde les résultats de deux projets Européens H2020 coordonnés par des membres de la FMNT : le CSA NEREID et le RIA Nanonets2Sense tandis que l’EPFL fera le point sur les résultats du FlagERA Convergence dont nous sommes partenaires.

Essderc2018

Essderc2018

Les inscriptions à ce workshop sont ouvertes.

Les 3 projets, qui intègrent en tant que partenaire unique plusieurs laboratoires de la FMNT,  présenteront leurs résultats lors d’un workshop organisé le 3 Septembre à l’occasion de la conférence ESSDERC-ESSCIRC’2018 à Dresde. Les inscriptions sont ouvertes. La participation au workshop peut être couplée ou non à l’inscription à la conférence.

Le projet NEREID est coordonné par Francis Balestra. Il a pour objectif d’établir une feuille de route Européenne pour la nanoélectronique grâce à une mise en regard des besoins des industriels en termes d’applications avec les possibilités offertes par les progrès de la recherche académique et institutionnelle. Il est devenu le partenaire Européen pour l’édition de la nouvelle feuille de route IRDS. Nanonets2Sense est quant à elle une action de recherche et d’innovation coordonnée par Mireille Mouis visant à développer une nouvelle brique technologique, basée sur l’utilisation de réseaux de nanofils semi-conducteurs, pour l’intégration 3D de capteurs au-dessus des circuits CMOS. Dans le cadre du projet, on envisage des applications en santé comme la détection d’acétone dans l’haleine, qui peut indiquer un épuisement des ressources de l’organisme en sucre, et la détection de certains marqueurs ADN dans les fluides biologiques qui pourrait par exemple permettre, à terme, de suivre l’efficacité de certains traitements anti-cancéreux. Des applications complémentaires sont envisagées dans le projet FlagERA Convergence dont les résultats seront également présentés au cours du workshop. Coordonné par Adrian Ionescu, de l’EPFL, le projet Convergence fédère les efforts de 17 partenaires Européens, laboratoires, instituts de recherche et industriels, pour développer une plateforme portable, sous forme de bracelet ou de timbre épicutané, économe en énergie voire autoalimentée, exploitant  des données biologiques et environnementales dans le cadre de divers scénarios, en combinant les dernières avancées de recherche sur les composants (pour la réalisation des capteurs et nanogénérateurs, la gestion de l’énergie et la communication) et l’analyse de données. La FMNT apporte sa contribution sur les capteurs, la récupération d’énergie et la communication.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Catherine Lo Cicero

mise à jour le 6 juillet 2018

Communauté Université Grenoble Alpes