Aller au menu Aller au contenu

> La fédération > Actualités

Caractérisation aux fréquences térahertz : la région AURA investit !

Publié le 19 juillet 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In
19 juillet 2019

La caractérisation térahertz (THz) permet de « voir » dans le domaine de l’infrarouge lointain et offre des possibilités d’analyse incomparables. La région AURA investit dans ce domaine en dotant le laboratoire IMEP-LaHC de crédits conséquents pour la modernisation de sa plateforme de caractérisation THz PLATERA. Intégrée dans la plateforme OPE)N(RA de la FMNT, cette dernière offrira à tout demandeur externe (académique ou privé) la possibilité de bénéficier d’équipements de dernière génération et de l’expertise internationalement reconnue du laboratoire dans le domaine de la caractérisation THz de précision.

impulsion THz (trace temporelle + polarisation) générée à la surface d’un métal en focalisant une impulsion laser à la surface d’une couche mince d’or, et mesuré par un système de détection polarimétrique

impulsion THz (trace temporelle + polarisation) générée à la surface d’un métal en focalisant une impulsion laser à la surface d’une couche mince d’or, et mesuré par un système de détection polarimétrique

Le rayonnement térahertz (THz) a longtemps été ignoré du fait du manque d’émetteur et de détecteur performants dans cette plage spectrale. L’avènement des lasers impulsionnels a permis aux chercheurs de mettre en exergue les avantages de ce rayonnement peu invasif et sensible à la structure moléculaire des échantillons testés, pour la caractérisation non destructive. Depuis une dizaine d’années, les industriels ont pris le relais pour porter à maturation des systèmes commerciaux qui ont permis d’élargir le spectre des domaines d’applications du rayonnement THz. Les ondes THz ne sont plus cantonnées aux tables optiques des laboratoires de physique et suscitent un intérêt grandissant auprès des laboratoires et des industriels œuvrant dans des secteurs aussi variés que la pharmaceutique, la santé, la sécurité, l’aéronautique, la chimie, l’agroalimentaire, le BTP, la microélectronique et bien d’autres.
Cette dotation régionale vise à moderniser le parc d’équipements de spectroscopie THz sur le site du Bourget du Lac du laboratoire IMEP-LaHC. Les équipements seront mutualisés au sein de la plateforme ouverte de caractérisation fonctionnelle OPE)N(RA de la FMNT, et permettront à tout demandeur externe (académique ou privé) de tester le potentiel des ondes THz pour répondre à leurs problématiques. Les chercheurs du laboratoire IMEP-LaHC apporteront également leur expertise mondialement reconnue dans le domaine de la caractérisation précise d’échantillons et dispositifs divers et variés.

Plateforme OPE)N(RA
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 22 juillet 2019

Univ. Grenoble Alpes